loading

Qui suis-je ?

Je suis Julie.

Je suis née avec la folle envie de vivre mes rêves !

Début 2001, j’ai à peine 20 ans.

Je suis en formation pour devenir animatrice en hôtel-club. J’expérimente diverses techniques qui me serviront sur le terrain dans quelques semaines.

Et c’est là que je fais mes premiers pas de clown. C’est comme… une évidence.

Mais visiblement, ce n’est pas encore le moment. Ma vie va s’accélérer. Je débute ma carrière d’animatrice, ce métier si enrichissant qui m’enchante par sa diversité, me dynamise par ses rencontres aussi surprenantes qu’inattendues, me rend vivante par le fait de jouir de chaque instant.

10 années vont se dérouler ainsi, mon sac sur le dos, toujours prête à explorer le monde, à vivre de nouvelles expériences.

C’est grâce à cette constante adaptabilité, au contact de toutes ces personnes côtoyées, que j’ai appris à me connaître davantage, à me faire confiance, à percevoir mes limites, à identifier mes points forts et à déterminer mes envies et mes besoins, pour une vie épanouie.

2011, 30 ans.

Besoin de poser mes valises, de ralentir un peu. Et ce clown qui revient me titiller.

Grâce à mes ami-e-s qui m’offrent une généreuse enveloppe à l’occasion de mon anniversaire, je m’inscris, émue, à un premier stage de 2 jours. L’évidence est toujours là. Mais je vais devoir me délester de quelques croyances limitantes…

S’en suivront plusieurs stages puis 3 années d’ateliers hebdomadaires.

C’est pendant ces séances qu’Augustine va naître : « Qui suis-je ? J’y vais, j’y vais pas… Puis-je ? Je ne peux pas ! » Une chose est sûre, elle est née, elle existe, elle est là. Elle n’attend que mon approbation pour foncer.

2021, l’année de mes 40 ans.

C’est le bon moment pour oser, non ? Ces 6 dernières années, j’ai vécu une aventure entrepreneuriale excitante, qui m’a bien remuée aussi, mais qui a fait grandir l’estime de moi.

Et puis cette crise sanitaire.

Chamboulement émotionnel. Les montagnes russes.

Puis l’apaisement, le temps de la réflexion, de l’introspection.

Et cette évidence qui ressurgit. Augustine est toujours là et bien décidée à prendre la main !

Cette fois, je décide de la suivre et lui fais pleinement confiance.